Développement Durable et RSE

Ces dernières décennies sont caractérisées par une véritable prise conscience des enjeux sociaux, sociétaux, environnementaux et de gouvernance qui a fortement progressé à travers le monde, (avec désormais l'adoption de 17 Objectifs de Développement Durable (ODD) par les Nations Unies et l'Accord climat de Paris). Interpellées, questionnées sur ces enjeux, les équipes dirigeantes ainsi les collectivités territoriales ne peuvent plus rester indifférentes à ces enjeux, surtout dans un contexte de forte institutionnalisation de ces enjeux, et tentent de mieux les appréhender et d’agir en les prenant en compte dans leurs activités quotidiennes et dans leurs projections dans le futur.

demarche d'operationnalisation de la RSE/DD

Organiser votre demarche de RSE et Developpement Durable, PME ou Grande entreprise. Initier ou structurer à l'aide de la solution Kristena SustWay

Grille d'analyse et d'auto-évaluation

A travers :
Un accompagnement de proximité depuis la phase de réflexion stratégique jusqu'à la revue de votre performance RSE / DD en vue d'une amélioration continue, en passant par la planification des objectifs à atteindre, la mise en place d'outils de suivi – évaluation, ainsi que la production de votre « Déclaration de performance extra-financière » ;

Une bonne compréhension des enjeux de Développement Durable / RSE, ODD et Accord climat de Paris et déploiement de politiques et stratégies sectorielles en vue de leur appropriation ;

Un décryptage des enjeux sociaux, sociétaux, environnementaux et de gouvernance des différents textes législatifs et réglementaires mis en place par les gouvernements dans les régions où nous intervenons

Une structuration de votre démarche d'opérationnalisation de la RSE / Développement Durable sectorielle déjà initiée;

Pour les entreprises internationales : nous les accompagnons à déployer leur stratégie de RSE/DD Groupe dans leurs filiales à l'international;

Notre accompagnement se focalise aussi sur la mise en place de systèmes de management, certifiables ou non, et qui visent des objectifs spécifiques tels que : le management responsable de l'activité événementielle; le management responsable des achats ou intégration des enjeux du DD/RSE dans les processus achats; le management du risque; le management de l'énergie; le management de la sécurité des produits alimentaires; le management de la qualité; le management de la santé et sécurité au travail; le management environnemental;

Auto-evaluation de vos pratiques de durabilité et de maitrise des enjeux RSE

Outil d'auto-evaluation de vos pratiques de durabilité et de maitrise des enjeux ESG / Developpement Durable fondamentaux

demarche d'operationnalisation de la RSE/DD

Produire votre déclaration de performance extra-financière / Rapport ou reporting de developpement durable / RSE.

La France possède un cadre de transparence extra-financière et de déclaration sur la responsabilité sociale et environnementale des entreprises assez élaboré.

  • La loi du 15 mai 2001 relative aux nouvelles régulations économiques a mis en place pour les sociétés cotées le reporting extra-financier obligatoire.

  • La loi du 12 juillet 2010 portant engagement national pour l'environnement a structuré le dispositif de reporting extra-financier en renforçant le volume des informations à fournir et en étendant son champ d’application aux plus grandes entreprises du secteur commercial, financier, mutualiste, coopératif et de prévoyance.

  • Le décret du 24 avril 2012 relatif aux obligations de transparence des entreprises en matière sociale et environnementale, codifiées dans le code du commerce, apporte de nouveaux éléments en matière de reporting extra-financier :
  Élargissement du périmètre des sociétés tenues de soumettre obligatoirement des rapports aux sociétés non cotées de plus de 500 salariés et affichant un chiffre d’affaires ou un total de bilan excédant 100 millions d'euros.
  Élargissement de la quantité d’informations requises à 42 items divisés en trois thématiques : le social (emploi, relations de travail, santé et sécurité), l’environnement (pollution et gestion des déchets, consommation d’énergie), les engagements en faveur du développement durable (impacts sociaux, relations avec les parties prenantes, respect des droits de l’homme…).
  Introduction de la notion de se conformer ou expliquer. Les entreprises peuvent en effet choisir d’omettre des informations sur des sujets mais doivent en donner la justification du choix de non divulgation.
  Le rapport doit informer sur les mesures prises par la société et ses filiales, et doit être soumis à un tiers vérificateur.

  • Le décret du 19 août 2016 pris en application de l’article 173-IV de la loi de transition énergétique pour la croissance verte modifie l’article R. 225-105 du code de commerce et relatif aux informations environnementales figurant dans le rapport de gestion des entreprises conformément aux enjeux portés par le ministère, il ajoute deux items :
  Le premier en matière d’économie circulaire (mesures de prévention, de recyclage, de réutilisation et d’autres formes de valorisation et d’élimination des déchets) avec les actions de lutte contre le gaspillage alimentaire.
  Le second en matière de changement climatique en intégrant la notion de reporting sur les émissions directes de l’entreprise, les émissions indirectes associées à l’énergie nécessaire aux activités de l’entreprise, et sur les émissions indirectes, sur les postes 18 et les émissions significatives.

  • La France a transposé la directive du 22 octobre 2014 en ce qui concerne la publication d’informations non financières et d’informations relatives à la diversité par certaines grandes entreprises et certains groupes. La directive prévoit donc un reporting classique sur la politique environnementale, sociale et de gouvernance de la société et son résultat sous forme d’indicateurs clés de performance, ainsi qu’une description des principaux risques environnementaux, sociaux et de gouvernance, et la manière dont la société les gère. Elle est précisée par des « lignes directrices non contraignantes ».

demarche d'operationnalisation de la RSE/DD

Mobiliser les fonds ISR ou les financements verts pour son entreprise.

De plus en plus de Sociétés de gestion (de portefeuilles) en France et aussi à travers le monde pratiquent l’ISR (Investissement Socialement Responsable) en intégrant des critères ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance) à la gestion financière (ou à leurs activités de placements financiers) (placements financiers responsables) afin de financer les entreprises qui contribuent au Développement Durable (DD).
En appliquant les principes du DD à l’investissement, elles cherchent à la fois à maîtriser les risques ESG et à concilier performance économique et maîtrise des impacts environnementaux et sociaux. L’émergence de l’ISR est une opportunité de développement d’économies socialement et écologiquement responsables.

Les fonds ISR constitués suivent plusieurs approches ou stratégies :
1. La sélection ESG : Cette approche ISR consiste à sélectionner les entreprises ayant les meilleures pratiques environnementales, sociales ou de gouvernance, les « best-in-class »
2. Les fonds thématiques ou sectoriels : Ils sont investis dans des entreprises actives sur des thématiques ou secteurs d'activité liés au développement durable tels que les énergies renouvelables, l'eau, la santé, le changement climatique, l'éco-efficience, l’écoconception ;
3. L’exclusion normative : Exclusion des entreprises qui ne respectent pas les normes ou les conventions internationales parce qu'elles violent les droits humains, font travailler des enfants, sont responsables d'importantes pollutions, etc.
4. L’exclusion sectorielle : Exclusion des entreprises de secteurs d'activités jugés néfastes pour la société comme l'alcool, le tabac, l'armement, les jeux d'argent et la pornographie pour des raisons éthiques ou encore les OGM, le nucléaire, etc. pour des raisons environnementales.

En 2017, le Ministère des finances répertoriait quelques 404 fonds ISR distribués en France pour un encours de 135 milliards d’euros.

Les investissements réalisés par les fonds labellisés ISR dans les PME ne cessent de se renforcer. Vous êtes une PME innovante et vous cherchez à être éligible à ces fonds labélisés ISR, n’hésitez pas ; prenez contact avec Kristena Consulting !

Cas d’entreprise - Apprentissage de la RSE

La RSE par l'exemple - Cas pratiques

demarche d'operationnalisation de la RSE/DD

Eco-fiscalité ou fiscalité environnementale.

Cas d’entreprise - Apprentissage de la RSE

Evaluation environnementale des projets EIES - PGES - Audit environnemental

Cas d’entreprise - Apprentissage de la RSE

Développement de projets innovants de developpement durable

demarche d'operationnalisation de la RSE/DD

Management efficace de la SSQVT à l'aide de la solution Kristena SPWAY

Grille d'analyse et d'auto-évaluation

Cas d’entreprise - Apprentissage de la RSE

Stratégies d'éfficacité energetique

Cas d’entreprise - Apprentissage de la RSE

Management intégré QSE pour le developpement durable & RSE.

demarche d'operationnalisation de la RSE/DD

Demarche HQE de construction durable.

Cas d’entreprise - Apprentissage de la RSE

La RT2012 et batiment Basse consommation (BBC).

Cas d’entreprise - Apprentissage de la RSE

La RT2020 et Batiment à Energie positive (BEPOS) .

demarche d'operationnalisation de la RSE/DD

Performance energitique des batiments (PEB) et ISO 52016.

Agenda 21 local

Agenda 21 local

Bilan Social d'Entreprise

Bilan Social d'Entreprise

Document unique de securité

Document unique d'evaluation des risques professionnels ou Document unique de sécurité.